Accueil/

Site actualisé le 23  juillet 2020

Oenocratie n’est pas qu’un nouveau site pour les amateurs de vins. En fait, il se veut fondamentalement différent.

Par ce site, nous entendons regrouper un certain nombre d’informations que l’on retrouve difficilement car trop éclatées. Il s’agit notamment d’informations sur les cépages, sur les appellations d’origine etc. Par ailleurs, l’amateur aura plaisir à retrouver des informations notamment sur les vins étrangers qui sont de plus en plus prisés par les consommateurs français. La plupart mérite l’intérêt des amateurs.

Il peut également être utile de connaître les cartes des vins des restaurants  . Si vous achetez des vins, nous vous donnons une liste des cavistes qui ont le mérite de vous faire découvrir quelques belles quilles. Les sites de vente en ligne vous permettront également  d’acquérir aisément  les hôtes de votre cave.

Nous sélectionnons régulièrement des bouteilles. L’impératif  qui anime cette sélection est très simple. Il s’agit de vous indiquer des vins parfois peu connus mais qui ont le mérite d’être dans une gamme de prix raisonnable : 15 €. Au-delà, et sauf exception nous considérons que l’on boit trop souvent l’étiquette. Par ailleurs, les vins les plus connus sont devenus la plupart du temps parfaitement inabordables. Je prendrai un exemple personnel. Quand j’étais étudiant, nous faisions régulièrement des repas que nous  arrosions de château  Figeac qui était acheté à Carrefour…

Bien que ce vin n’ait pas particulièrement augmenté, il n’est guère accessible pour un repas entre amis à moins de bien les aimer…

Enfin, le vin peut être un placement ou serait donc tenu au courant des ventes aux enchères et nous vous donnerons quelques adresses pour pouvoir vendre vos précieuses bouteilles.

Maurice Claude Bergeres

 

La consommation d’alcool peut être dangereuse pour votre santé. Aussi, il doit être consommé avec modération.

 Site pensé et écrit par Maurice-Claude Bergeres (En savoir plus).

 

Les articles

Publié le 23/07/2020

  

LE ROSÉ D’ANJOU

                          

Les rosés ont incontestablement le vent en poupe ; ceci s’explique par plusieurs phénomènes .Il  s’agit incontestablement de vins faciles à boire et pour les apprécier il n’est pas nécessaire d’être un grand amateur de vin. À l’heure actuelle, on connaît toutefois un certain nombre de dérives. En particulier les rosés sont de plus en plus clairs . Certaines mauvaises langues les qualifient de rosée de piscine. Dans quelques années, il faudra mettre une étiquette sur la bouteille pour pouvoir les distinguer de l’eau minérale.

La plupart du temps il s’agit de vins qui se vendent pas très chers et qui sont limitées au repas d’été sous les tonnelles. Cela n’empêche pas certains producteurs de se hausser du col et de vendre leur production à des prix que l’on peut juger assez indécents. Traditionnellement, c’est le rosé de Provence qui est majoritaire dans les rayonnages des grandes surfaces ou des caves. Mais des rosés moins connus méritent incontestablement de retenir l’attention de l’amateur. C’est le cas du rosé d’Anjou.

Le cahier des charges applicables date du 20 juin 2016.

Les cépages autorisés sont essentiellement le cabernet franc, le côt, le gamay, le grolleau.

La robe est incontestablement plus soutenue que celle des rosés de Provence. Elle est plus ou moins rosée selon leur provenance et le temps de macération. Pour résume , la couleur de ce rosé varie du rose léger au rouge clair… Il possède un agréable arôme de fruits rouges.

On peut retenir les producteurs suivants :

  • Le domaine des Hautes Ouches

  • Le château de Fesles

  • Le domaine des Clérambaults

 

 

 

 

Connaissance du vin sur Annuaire Le-Vin.org

 
 

                                        
 

 

 

 


 

 

 

 

©Tous droits réservés 2010 |  Mentions légales | Plan du site | Contact | Les archives | Le vin du mois | Webmail