Accueil / archives / Article-crus-bourgeois-11-12-2018

 

CRUS BOURGEOIS

 

C’est une notion typiquement bordelaise et coutumière qui remonte au XIXe siècle. On distinguait au sein des vins du Médoc, les « crus bourgeois », les « crus artisans » et les crus « paysans ». Ce classement était établi suivant le statut social du propriétaire.

La notion de crus bourgeois dans son acception contemporaine date de 1932. En 1966 et 1978 deux palmarès syndicaux un débouché sur classement officiel. Le classement a été réactualisé en 2003. Ce classement a, par la suite,  été annulé. L’alliance des crus bourgeois du Médoc entreprit de faire homologuer un nouveau régime qui introduisait un système de labellisation annuel. Cette labellisation est ouverte aux huit aoc du Médoc. À l’heure actuelle on estime que les crus bourgeois représentent 30 % de la production du Médoc (25 % de la surface viticole).

À titre d’exemple on pourra donner quelques crus de la sélection officielle du millésime 2014 :

  • Médoc : Château Castera, Château Fontis

  • Haut Médoc: Châtea, Barreyres , Château Cambon La Pelouse, Château Larose Trintaudon Château Sénéjac

  • Listrac–Médoc: Château Lestage

  • Listrac: Château Biston–Brillette, Château Lalaudey

  • Matgaux:  Château Latour de Mons

  • Pauillac:  Château Fonbadet

  • Saint Estèphe : Château Tour de Pez, Château Lilian Ladouys.

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Tous droits réservés 2010 |  Mentions légales | Plan du site | Contact | Les archives | Le vin du mois